Petula Clark

2172 vues
Date de naissance 15 novembre 1932(83 ans)Epsom, Surrey, Angleterre
Genre Pop, vocal
Activité Auteur-compositeur-interprète, actrice
Années actives Depuis 1942
Site officiel http://www.petulafromnowon.com/
Facebook https://www.facebook.com/PetulaClarkofficial
Twitter https://twitter.com/petulaclarkhq

 

Petula Clark, née Petula Sally Olwen Clark, le à Epsom (Surrey), est une chanteuse, compositrice et actrice britannique.

Au cours de la décennie 1960-70, elle connaît un succès international avec des titres comme Downtown (1965), Chariot (1962), Ya ya twist (1962) ou encore La Gadoue (1966), dépassant les 68 millions de disques vendus dans le monde.

Biographie

Son père, Leslie Norman Clark, est anglais et sa mère, Doris Phillips, galloise.

Son nom complet est Petula Sally Olwen Clark. Son père a créé son prénom en fusionnant deux prénoms : Pet et Ulla.

Elle entre à l'âge de six ou sept ans dans le monde du spectacle, guidée par son père, infirmier comme sa mère, et qui ne connaît rien à ce milieu. Toute jeune, elle chante dans l'église paroissiale puis, pendant la Seconde Guerre mondiale, à 9 ans, elle chante en français à la BBC.

En 1957, elle est invitée à chanter à l'Olympia et, le lendemain, Léon Cabat, président des disques Vogue, qui distribue ses disques en France, lui propose d'enregistrer dans la langue de Molière. C'est là qu'elle rencontre Claude Wolff qui est l'attaché de presse de Vogue. Ils se marient en 1961 et, depuis, Claude gère la carrière de son épouse.

Dans les années 1960, elle devient une grande vedette de la chanson francophone en interprétant notamment Boris Vian et Gainsbourg. Sa période faste se situe entre 1962 et 1968, grâce à des titres comme Garde moi la dernière danse (enregistré dans différentes langues), Marin, Roméo, Le ya ya twist, La nuit n'en finit plus, Chariot, Downtown...

Elle remporte le Festivalbar en 1965. Elle reçoit la Médaille de Vermeil de la ville de Paris, le titre de Chevalier des Arts et Lettres, celui de Citoyenne d’Honneur de plusieurs villes aux États-Unis et, en 1998, elle a été faite commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique.

Elle est l'invitée d'honneur et la marraine de la tournée Rendez-vous avec les stars à partir du 18 octobre 2014.

Vie privée

Elle épouse Claude Wolff en à Bourg-la-Reine et ils s'installent quelques mois plus tard à Paris. Ils ont trois enfants : Barbara née en 1961 à Londres, Catherine née en 1963 à Paris et Patrick né en 1972 à Genève. Depuis 1967, ils sont installés à Genève (Suisse). En 2012, ils fêtent leurs noces d'or (cinquante ans de mariage).

Reprises

Son titre Downtown, qui est un succès mondial, est notamment repris dans la série télévisée américaine Lost (1re diffusion aux États-Unis le , dans l'épisode 3x1), dans la série télévisée American Horror Story (1re diffusion aux États-Unis le , dans l'épisode 5x1) et ainsi que dans X-Files (1re diffusion aux États-Unis le , dans l'épisode 10x4)

On peut également entendre l'air de Downtown au début du film Les Dents de la mer 2, à plusieurs reprises et dans le générique de fin de Une vie volée (Girl, Interrupted) de James Mangoldainsi que dans dans le film Thirty Two Short Films about Glenn Gould du Québécois François Girard quand le personnage principal de Gould fait un arrêt dans un restaurant accueillant des camionneurs.

Emma Bunton, l'ex Baby Spice, reprend, en 2006, le titre Downtown. Le single se classe dans le Top 3 des charts anglais.

Filmographie

Années 1940
Années 1950
Années 1960
Années 1970
  • 1977 : Drôles de zèbres de Guy Lux : Miss Clark
Années 1980
  • 1980 : Never, Never Land (en) de Paul Annett : Bee
  • 1981 : Sans Famille (série télévisée à partir de l'œuvre d'Hector Malot) de Jacques Ertaud : Elizabeth Milligan

Discographie

Titres

Petula Clark publie sa première chanson en 1949. Cette chanson ne figure dans les charts qu'en 1954, car le premier classement britannique n'est publié qu'en novembre 1952.

Top 15 américain, hits adulte contemporain (American Top Fifteen Adult Contemporary hits) : You'd Better Come Home (#4), My Love (#4), A Sign Of The Times (#2), I Couldn't Live Without Your Love (#1), Colour My World (#10), This Is My Song (#2), Don't Sleep in the Subway (#1), The Cat In The Window (#9), The Other Man's Grass (#3), Kiss Me Goodbye (#2), Don't Give Up (#5), Happy Heart (#12), Look At Mine (#14), My Guy (#12), The Wedding Song (#9), Loving Arms (#12).

Principaux titres en français

Principaux titres en allemand

Principaux titres en italien

Principaux titres en espagnol

Les quatre chansons sont publiées en Espagne en 1964, par Hispavox, sur un EP Petula Clark canta en Español (Cat.-No. HV 27-126).

Autres titres enregistrés

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Françoise Piazza, Petula Clark : une baladine, éditions Didier Carpentier, 2007 (ISBN 2841675211 et 9782841675210)

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d'autorité international virtuel ? International Standard Name Identifier ? Bibliothèque nationale de France (données) ? Système universitaire de documentation ? Bibliothèque du Congrès ? Gemeinsame Normdatei ? Bibliothèque nationale d'Espagne ? WorldCat
  • (en) Petula Clark sur l’Internet Movie Database
  • (en) Site officiel
  • Petula Clark sur data.bnf.fr
Source : Wikipedia