Lutte contre l'Ambroisie

111 vues

Mobilisez-vous pour lutter contre l’ambroisie Valence Romans Agglo agit, aux côtés de ses partenaires (Agence régionale de Santé, Observatoire de l’ambroisie…) et invite chacun à se mobiliser afin de réduire le développement de cette plante invasive et particulièrement allergène.   
 
Pour interrompre le cycle de reproduction de la plante et ainsi éviter la dispersion des graines, il est possible d’agir en deux temps :
− au printemps, en prévenant la pousse des plants ;
− en été, en détruisant les plants déjà développés.  

D’ici à la fin du mois de juillet, les particuliers concernés peuvent agir chez eux de deux manières :
− Action préventive : végétaliser les zones de terre récemment remuées. L’ambroisie est une plante qui n’aime pas la concurrence d’autres végétaux.  
− Action curative : faucher l’ambroisie fin-juillet avant la floraison ou l’arracher (avec masques et gants si elle est fleurie). Il s’agit d’éliminer les plants sans pesticide par l’arrachage, le fauchage, le broyage, la tonte ou le désherbage thermique. Attention, il ne faut pas agir trop tôt sur la plante sinon elle aura le temps de repousser et de fleurir en août.

Une application pour signaler la présence de l’ambroisie  Valence Romans Agglo avait été l’une des premières collectivités à mettre en place une plateforme interactive de signalement de l’ambroisie, aujourd’hui déployée au niveau national.  Cette plateforme est accessible depuis l’application smartphone téléchargeable gratuitement sur www.signalement-ambroisie.fr.

En bref 20% de la population de la région est allergique à l’ambroisie. Rhinites, conjonctivites, asthme et parfois urticaire et eczéma sont les symptômes les plus courants chez une personne allergique. Un réseau de référents ambroisie déployé sur les 56 communes de l’Agglo. La destruction de l’ambroisie reste à la charge des propriétaires ou des exploitants, conformément à la réglementation.