Passer des soirées d’hiver au chaud en fraternité


Le diocèse de Valence lance, aujourd’hui, l’opération Hiver Solidaire pour accueillir
des sans abris à Valence le soir pour le repas et la nuit. Un appel aux bénévoles est
lancé pour assurer une présence et partager du temps avec les personnes hébergées,
chaque soir jusqu’à la fin du mois de mars.

Après l’opération le panier du Frère, le diocèse de Valence renforce son action solidaire avec
une nouvelle initiative d’entraide des plus démunis.

A partir de ce soir, lundi 17 janvier, et jusqu’au 25 mars, un espace de la maison des
Ormeaux à Valence, dont une autre partie est occupée par l’association de colocation
solidaire Lazare, est mis à disposition de personnes sans abri de 19h à 8h30. Les personnes
accueillies pourront bénéficier d’un repas chaud, d’un lit pour la nuit, d’un petit déjeuner mais
aussi d’un temps de discussion et d’écoute avec des bénévoles qui assureront des temps de
permanence.

« Nous utilisons les ressources immobilières dont nous disposons pour les mettre au service
du bien être des personnes qui dorment dehors. Ce n’est pas qu’un lieu d’accueil mais aussi
un lieu de fraternité », insiste Pierre Fontaine, responsable du service Diaconie et Soin. Il
compte sur la mobilisation des bénévoles qui souhaiteraient s’engager et assurer une
permanence d’une heure, une soirée, ou une nuit durant les deux mois de l’opération.
Chacun des bénévoles pourra apporter un repas cuisiné chez lui et le partager avec les
personnes accueillies. Ils passeront la nuit avec les personnes hébergées et seront dans les
mêmes conditions que les visiteurs. Les personnes sans abri qui seront hébergées durant la
période hivernale par l’Eglise catholique sont sélectionnées par les associations Entraide et
la Croix Rouge. Dans l’objectif de créer du lien et éventuellement les aider à rebondir, les
personnes accueillies seront toujours les mêmes, sauf si elles ne souhaitent plus ou si elles
partent de Valence.

Le service Diaconie et soin du diocèse de Valence, initiateur du projet, lance un appel aux
paroisses du diocèse pour qu’elles dupliquent ce projet en mettant à profit leurs salles
disponibles à cette période de la journée pour décliner l’initiative d’entraide et de soutien.