CAF 26 : communiqué


Depuis plusieurs mois, nous connaissons une charge importante due à des difficultés, notamment techniques, qui retardent le traitement des dossiers des allocataires.

Il s’agit d’une situation générale dans la plupart des Caf, en raison notamment de la mise en place de l’évolution des Aides au logement*. Pour faire face à ce contexte, nous mettons en œuvre sur mai et juin un plan d’actions permettant d’accélérer le traitement des dossiers et de garantir la continuité de paiement des prestations. Même si tous les retards ne sont pas résorbés, la situation tend à s’améliorer progressivement avec notamment un traitement des demandes les plus anciennes au 21 mai pour les bénéficiaires de minima sociaux (Rsa et Allocation adultes handicapés).

Les délais de traitement

Aujourd’hui, le délai moyen de traitement, toutes prestations confondues, est de 19,9 jours.

Les minima sociaux sont priorisés compte tenu des situations de fragilité de ces publics : le délai moyen est de 17,9 jours.

Les principales mesures du plan d’actions

La priorité est donnée au traitement des dossiers en renforçant la capacité de production :

  • Des heures supplémentaires sont ainsi réalisées certains samedis par les salariés volontaires. Des renforts interservices sont également mis en place.

  • Les accueils Caf seront fermés du 9 au 21 juin 2022 inclus.

À noter que les allocataires peuvent nous joindre au 3230 (prix d’un appel local) et suivre la situation de leur dossier sur caf.fr / Mon compte, sur lequel nous publions régulièrement des informations en réponse à leurs questions.

Nous assurons les allocataires de tous nos efforts pour permettre le retour rapide à une situation stable. Nous renouvelons notre engagement de service auprès des 100 000 allocataires de notre caisse. Auxquels nous continuons à verser les prestations chaque mois et ce, y compris pendant les périodes les plus compliquées, comme pendant la crise sanitaire. En 2021, nous avons ainsi versé 567 millions d’euros de prestations aux foyers drômois, dont 220 millions d’euros pour le Rsa, l’Allocation adultes handicapés et la Prime d’activité, et 103 millions d’euros pour les seules Aides au logement.

Nous saluons à nouveau l’investissement de nos équipes, mobilisées et volontaires, qui, malgré les difficultés, travaillent sans relâche et mettent toute leur expertise au service du traitement rapide des dossiers des allocataires.

Depuis plusieurs mois, nous connaissons une charge importante due à des difficultés, notamment techniques, qui retardent le traitement des dossiers des allocataires.

Il s’agit d’une situation générale dans la plupart des Caf, en raison notamment de la mise en place de l’évolution des Aides au logement*. Pour faire face à ce contexte, nous mettons en œuvre sur mai et juin un plan d’actions permettant d’accélérer le traitement des dossiers et de garantir la continuité de paiement des prestations. Même si tous les retards ne sont pas résorbés, la situation tend à s’améliorer progressivement avec notamment un traitement des demandes les plus anciennes au 21 mai pour les bénéficiaires de minima sociaux (Rsa et Allocation adultes handicapés).

Les délais de traitement

Aujourd’hui, le délai moyen de traitement, toutes prestations confondues, est de 19,9 jours.

Les minima sociaux sont priorisés compte tenu des situations de fragilité de ces publics : le délai moyen est de 17,9 jours.

Les principales mesures du plan d’actions

La priorité est donnée au traitement des dossiers en renforçant la capacité de production :

  • Des heures supplémentaires sont ainsi réalisées certains samedis par les salariés volontaires. Des renforts interservices sont également mis en place.

  • Les accueils Caf seront fermés du 9 au 21 juin 2022 inclus.

À noter que les allocataires peuvent nous joindre au 3230 (prix d’un appel local) et suivre la situation de leur dossier sur caf.fr / Mon compte, sur lequel nous publions régulièrement des informations en réponse à leurs questions.

Nous assurons les allocataires de tous nos efforts pour permettre le retour rapide à une situation stable. Nous renouvelons notre engagement de service auprès des 100 000 allocataires de notre caisse. Auxquels nous continuons à verser les prestations chaque mois et ce, y compris pendant les périodes les plus compliquées, comme pendant la crise sanitaire. En 2021, nous avons ainsi versé 567 millions d’euros de prestations aux foyers drômois, dont 220 millions d’euros pour le Rsa, l’Allocation adultes handicapés et la Prime d’activité, et 103 millions d’euros pour les seules Aides au logement.

Nous saluons à nouveau l’investissement de nos équipes, mobilisées et volontaires, qui, malgré les difficultés, travaillent sans relâche et mettent toute leur expertise au service du traitement rapide des dossiers des allocataires.v