Déconstruction à la pince du complexe sportif Triboulet


Rappel des faits
Depuis les importantes chutes de neige de novembre 2019, venues se surajouter au violent orage de grêle du mois de juin de la même année, les différents bâtiments de la Ville font l’objet d’une surveillance accrue.
Fin octobre 2020, les services techniques de la Ville ont ainsi constaté que des poutres de la charpente en lamellé-collé du complexe sportif Triboulet présentaient des fissures qui pourraient mettre en danger ses utilisateurs.

Le service des Sports a donc aussitôt organisé, par principe de précaution, la fermeture de l’établissement.
Dans le même temps, les services techniques ont établi un périmètre de sécurité et programmé la sécurisation du bâtiment avec la pose d’un étaiement provisoire, afin d’éviter que l’ensemble de la structure ne s’effondre. Mandatés le 4 novembre par la Ville, pour un diagnostic plus approfondi, la société AT Conseil et le Bureau d’études Elément bois, devaient confirmer la nécessité des
mesures prises.

De là, il a été décidé de procéder à la déconstruction de ce complexe sportif avec l’objectif de reconstruire un nouvel équipement, à proximité ? avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Descriptif du complexe

Le complexe Triboulet a été construit dans les années 65-66 sur un terrain d’une surface de 9 130 m2 situé entre la côte Garenne et le boulevard Voltaire. A l’origine propriété du ministère de l’Education nationale, pour le compte de l’Académie de Grenoble, il a été transféré à la Ville de Romans dans les années 85/90.
D’une surface de 1236 m2, ce bâtiment comprend :
- au sous-sol, une chaufferie, un local technique de filtration pour la piscine et des galeries techniques, sous plage du bassin ;
- au rez-de-chaussée, un bassin de 25 mètres par 10, des vestiaires, des douches, des sanitaires et des locaux techniques (gardien, maîtres-nageurs, club des Dauphins) ;
- au niveau 1, une coursive avec les vestiaires du gymnase et un local technique pour les professeurs d’EPS du lycée Triboulet ;
- au niveau 2, un gymnase avec parquet bois et coursive.

A l’extérieur, a également été aménagé un plateau sportif avec :

- 1 piste en enrobé de 300 m,
- 4 sautoirs (2 en hauteur, 2 en longueur),
- 2 terrains de basket
- 1 terrain de Hand Ball
- 1 local de rangement

Les étapes de la déconstruction

- Réalisée par la société OS Asbestos, l’opération de désamiantage a débuté le 13 juillet dernier. Le bardage extérieur a été démonté, de même que l’ossature métallique et le parquet. Tous les matériaux ont été triés.
L’étaiement a ensuite été retiré.

- La société Cheval prend maintenant le relais pour procéder à la déconstruction, à la pince, du bâtiment. Les premières opérations concernent la partie haute : toitures, façades, ossature béton, poutres en lamellé collé et enfin dalle du gymnase dont les débris tomberont dans le bassin (capacité = 600 m3). Les gravats évacués, ce sera au tour de la partie basse d’être démolie (rez-de-chaussée et sous-sol) : murs vestiaires, bassin et locaux techniques.

- Dans le même temps, des analyses de pollution des sols seront effectuées (recherche de fuel, d’acide chlorhydrique, d’hypochlorite de sodium (javel), tous les produits que l’on trouve communément
dans une piscine). En fonction des résultats, les terres polluées seront évacuées, puis la parcelle sera remblayée avec différents granulats, compactés tous les 30 cm, avec essai à la plaque, ceci pour rendre le terrain à nouveau constructible.

Sauf intempéries, place nette devrait être faite d’ici fin novembre.