Lancement officiel de la candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO des « paysages olfactifs et poétiques de lavandes » !


A l’initiative des producteurs de la filière lavande, l’Union des Professionnels des Plantes à
Parfum, Aromatiques et médicinales (PPAM de France), le Comité des Plantes à Parfum,
Aromatiques et Médicinales (CPPARM), la Commanderie de la lavande, l’Université
Européenne des Saveurs et des Senteurs (UESS) et les élus Drômois, dont la présidente du
Conseil départemental Marie-Pierre MOUTON ont officialisé le lancement de la candidature
des « paysages olfactifs et poétiques de lavandes » sur la liste représentative des Biens
Français et au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco, ce lundi 4 juillet au pied du
château de Grignan.
Si les savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse ont déjà obtenu l’inscription au titre du
Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité par l’Unesco en 2014, les producteurs de
lavande visent l’obtention de l’inscription au titre du patrimoine mondial pour enfin
reconnaître officiellement la beauté des champs de lavandes et leur impact sur les territoires.
Dans cette longue démarche qui commence, les producteurs et les organisations de la filière
lavande peuvent compter sur un fort soutien du Conseil départemental de la Drôme. Pour sa
Présidente Marie-Pierre MOUTON : « le Département de la Drôme répondra présent pour
accompagner cette démarche tout au long de la procédure. Cette culture est primordiale
pour le développement du département et de nos territoires de montagne sèche, mais
également un atout pour notre rayonnement touristique. Les lavandes façonnent nos
territoires depuis des générations. Au-delà des vertus médicinales et de la place de la
lavande dans les arts, cette production fait partie de notre culture commune. Notre rôle est
de faire reconnaître et de protéger ces savoir-faire ancestraux. »
La production des lavandes en quelques chiffres
Berceau de la production de la lavande et de lavandin, le Sud-Est de la France représente
plus de 87 % des superficies nationales d’après les données de la PAC / FranceAgriMer,
grâce à trois départements : la Drôme, les Alpes de Haute-Provence et le Vaucluse. En
Drôme, avec 500 producteurs sur 5 000 ha et 30 distillateurs, les huiles essentielles de
lavande et lavandin sont des atouts importants pour l'agriculture et le développement des
montagnes sèches.
Les lavandes et lavandins sont cultivés en majeure partie pour la production d’huiles
essentielles, mais également dans une moindre mesure pour les fleurs et bouquets. En 2020
étaient dénombrées plus de 2 000 exploitations agricoles et plus de 150 distilleries sur le
territoire national. La France est le leader mondial de la production d’huile essentielle de
lavandin (plus de 2 000 tonnes produites annuellement) et occupe la deuxième place(derrière la Bulgarie) pour la production d’huile essentielle de lavande avec près de 150
tonnes produites en 2021.
Lors de la période de floraison, de très nombreux touristes du monde entier viennent
s’émerveiller dans les champs de lavandes. Ces paysages sont aussi représentatifs d’une
économie locale forte (métiers de la parfumerie et de la cosmétique) sans oublier
l’incontournable miel de lavande
Le Patrimoine Mondial de l’UNESCO en chiffres
La reconnaissance des paysages de lavandes viendrait s’ajouter aux différents chiffres :
- 49 biens français reconnus par l’UNESCO
- 2 biens français concernant les paysages : « Les Causses et les Cévennes,
paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen reconnu » en 2011 ; « Les Climats du
vignoble de Bourgogne » reconnus en 2015
- 34 biens français figurant sur la Liste indicative en attente d’intégrer le
Patrimoine Mondial.
La lavande et le Patrimoine Culturel de Humanité en quelques dates :
La production de lavandes a déjà obtenu différentes reconnaissances telles que :
- « Les savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse : la culture de la plante à
parfum, la connaissance et transformation des matières naturelles, l’art de composer le
Parfum » reconnus sur la liste du en novembre 2018 [plantes à parfum en Provence-Alpes-
Côte d'Azur et territoire national]
- « Les savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse : la culture de la plante à
parfum, la connaissance et transformation des matières naturelles, l’art de composer le
Parfum » à l’inventaire du Patrimoine culturel Immatériel français en Mars 2014
- « Les pratiques de culture des lavandes dans les Alpes-de-Haute-Provence »
à l’inventaire français en décembre 2018
Cette journée du 4 juillet permet ainsi d’inviter les structures du patrimoine, du
territoire, les entreprises, et tout ceux qui le souhaitent à rejoindre l’action initiée par
les producteurs de lavandes afin de construire ensemble la reconnaissance des
paysages au Patrimoine mondial de l’UNESCO