Mystère Petit-Lorraine, artiste et résistant : sixième envoi de dessins 


Mystère Petit-Lorraine, artiste et résistant : sixième envoi de dessins 
Alain Martinot, historien et membre du Conseil d'administration des Amis du Musée de la Résistance, vient de recevoir un nouveau don, immédiatement versé au Musée. 
Parmi les oeuvres envoyées se trouve une carte animée datée du 30 décembre 1940. Cette magnifique carte, réalisée avec des crayons de couleur,  mérite quelques explications.
A gauche du dessin, en actionnant la ficelle, Mussolini prend un coup de pied au postérieur donné par la Grèce (la moustache laisse penser que le personnage est le premier ministre grec) alors qu'un soldat de Grande-Bretagne lui met un coup de marteau sur la tête. 
Le titre "la Marche sur Rome" est alors ironique et représente le retour de Mussolini dans la capitale italienne après la défaite.
Hitler, à l'extrême-droite, est en embuscade. Cela sera, hélas, prémonitoire. 
Le contexte est celui de la guerre italo-grecque qui débute le 28 octobre 1940. Jusqu'à cette date la Grèce, soumise à un gouvernement autoritaire, souhaite rester neutre en conservant de bonnes relations avec l'Allemagne nazie. 
L'invasion de la Grèce décidée par Mussolini, allié de l'Allemagne, qui désire installer des troupes dans ce pays entraîne un refus du gouvernement grec et une résistance militaire imprévue. 
L'aide de la Grande-Bretagne se traduit dès le mois de novembre 1940 par la mise à disposition de la Grèce d'unités de la Royal Air Force et de troupes en Crête. 
Face à l'incapacité italienne d'envahir la Grèce, l'Allemagne occupera le pays quelques mois plus tard. 
Cette carte sera présentée lors de l'exposition estivale, et en avant-première, lors de la nuit des musées. 
Musée de la Résistance et de la Déportation en Ardèche
15 rue du travail 07400 LE TEIL