UN panier solidaire pour aider et créer du lien


L’opération de collecte de denrées alimentaires à l’occasion des messes dominicales, initiée dans plusieurs paroisses du diocèse de Valence l’année dernière, est relancée cette année.

Face au succès du Panier du Frère depuis un an dans de nombreuses paroisses, le diocèse de Valence relance l’initiative et encourage ses relais sur le terrain à renouveler l’opération de collecte de denrées alimentaires à l’occasion de la messe dominicale. Les collectes sont ensuite distribuées à des associations locales ou récupérées et réorientées vers des structures solidaires par le diocèse.


Pierre Fontaine, responsable diocésain du service Diaconie pour le diocèse de Valence, à l’initiative du projet se félicite : « Plus que le volume des denrées récoltées, je me satisfais des liens qui ont été tissés entre paroissiens, entre associations, entre paroisses et partenaires sociaux (CCAS), grâce à cette opération solidaire ». Cette initiative devait, à lorigine, nêtre que ponctuelle en réponse à des difficultés constatées de paroissiens dans le besoin en raison de la crise du Covid.


De Valence à la Galaure, jusque dans le Nyonsais, les initiatives se sont multipliées et ont démontré la solidarité du peuple d’Eglise. Et Pierre Fontaine d’ajouter : « La principale richesse de ce panier du frère se trouve dans la capacité de chaque paroisse, chaque fraternité à adapter cette action aux réalités et envies de chacun. Chaque paroisse a vécu le panier du frère de manière tout à fait différentes ».


Des paroisses n’ont jamais cessé l’opération alors que d’autres le réservent pour l’Avent ou le Carême ou de manière très ponctuelle.


D’autres paroisses ont fait remonter le panier du frère à la procession des offrandes comme pour signifier que cette action n’est pas déconnectée du message porté par l’Evangile.


Certaines communautés ont diversifié les paniers du frère en proposant des colis de légumes et produits frais, ou encore des plats cuisinés voire des repas complets à réchauffer.


Enfin dans des secteurs ruraux et montagnards se sont des buffets self-service qui ont été mis en place devant la salle paroissiale ou l’entrée de l’Eglise du village.